LE DRAP TROUÉ
Théâtre d'objets

A travers les petits trous, on ne voit pas tout.

La princesse Rose vit dans un palais fait d'or et de pierres précieuses. Son père, le grand Moustachradjha, veille à ce qu'elle ne manque jamais de rien et lui fait parvenir un cadeau tous les jours. Bien sûr la princesse ne doit ni se montrer, ni parler aux étrangers. Rose découvre le monde à travers le petit trou d'un drap. Seulement, à travers les petits trous, on ne voit pas tout !  Rose tombe rapidement amoureuse de tout et de n'importe qui.

Cette histoire, inspirée de contes indiens, aborde la question de l'éducation des filles et s'interroge, en filigrane, sur l'éducation de genre toujours à l'œuvre dans notre société.  Sybille Bligny incarne une gouvernante qui nous raconte le parcourt de cette princesse surprotégée depuis son palais de naissance jusqu'à la cage de son mariage avec un paon.


 

Ici l'univers du conte dialogue avec le théâtre d'objets et rendent compte de l'universalité de cette question. On se réjouit du ton volontairement joyeux et distancié du personnage de gouvernante quand, par exemple, elle joue le paon avec le parti pris assumé de le ridiculiser. Mais on se réjouit surtout de la fin de l'histoire car, ici comme ailleurs, toutes les mères vous le diront, la vie est un fleuve puissant qui sort parfois de son lit pour tout effacer et permettre à une autre histoire de commencer.

D'après Contes et légendes des pays de l'Inde . Ed. Flies France.

Durée : 40 min
Public : A partir de 5 ans
Jauge : 60 personnes
Technique : 4m de largeur / 3m de profondeur



 




 

 

QUI EST LÀ ?
Marionnettes sur table.

Inspiré de l'album "Où est le loup ?" de Ramadier et Bourgeau. Editions : l’école des loisirs.

"Pensez-vous que papa-loup ait peur des filles-cochon ?"

Accompagnons petite Fille-cochon hors de la maison. Nous la verrons manger des fleurs, sauter sur des pierres pour traverser la rivière, grimper dans un arbre. Nous la verrons aussi emprunter les oreilles de Monsieur Lapin, les dents de Garçon Castor et les yeux de Dame Oiselle. De quoi faire peur au loup quand elle le rencontrera !

Dans ce spectacle : tout commence et finit par une comptine. L’histoire s’apparente au conte-randonnée avec des répétitions à la fois structurantes et rassurantes. La marionnettiste veille sur son personnage à la manière d’une grande sœur. Elle prévient des dangers et encourage la progression de son personnage. Les marionnettes auxquelles elle prête des voix amusantes ponctuent joyeusement cette promenade jusqu’à la rencontre ultime. L’espace scénique est volontairement épuré : un élément en rapport avec l’animal qui vit par ici (fleurs, brindilles, arbre) symbolise chaque étape de l’histoire.


 

L’intervention commence toujours par une présentation du livre. La marionnettiste fait un lien entre les pages du livre et son décor. Ce qui a pour effet de placer l’enfant en confiance et en éveil.

Ce spectacle a reçu le soutien de la Communauté de communes Tarn et Dadou.

Adaptation, fabrication des marionnettes, mise en scène, interprétation : Sybille Bligny
Age : A partir de 2 ans ½ jusqu'à 6 ans.
Jauge : Variable selon la moyenne d'âge. De 20 à 60 enfants.
Durée du spectacle : 30 minutes
Espace scénique : 3 m50 de largeur sur 2 m de profondeur
Obscurité non obligatoire.
Les marionnettes se déplacent sur des tables de la hauteur d'un tabouret: le public est assis au sol ou sur de petites chaises.
Installation : 1h.


 




 

 

HISTOIRE DU GRAND MECHANT POULET

Marionnettes sur table.

D’après l’album « Histoire du grand méchant Poulet » d’Anne Jonas et Emile Jadoul. Editions Milan.

Il y a longtemps, les poules avaient des dents les loups tremblaient dans le cœur des forêts.


Il était une fois un grand méchant poulet qui terrorisait les habitants de la forêt. Tous les coups lui étaient permis. Jusqu'au jour où ses malheureuses victimes décidèrent de le priver de son dentier.

Le public devient ici l'heureux témoin d'une journée pas comme les autres. Journée durant laquelle les animaux d'un village en forêt vont se rebeller contre l'oppresseur et faire preuve de solidarité. Une fable tendre et drôle sur l'origine des dents du loup. Mais aussi une histoire d'amour et de don de soi.


 

La marionnettiste Sybille Bligny nous dévoile un adorable petit dispositif sur table. Elle nous attire vers ce petit coin dans les bois où les animaux doivent se terrer chez eux pour éviter d'être croquer. Ils n'ont que la nuit pour se réunir au coin du feu. Nous assistons inquiets à ces réunions de rébellion. Qui parmi le loup timide, la souris espiègle ou le lapin qui n'a peur de rien deviendra celui qui renversera l'ordre établi ?

Fabrication des marionnettes, adaptation, interprétation: Sybille Bligny
Durée : 35 minutes. Possibilité de jouer plusieurs fois.
Public : de 3 à 6 ans
Jauge : 45 personnes
Montage: 2h